portées attendues, naissances La race, ses particularités les reproducteurs de l'élevage galerie photos page d'accueil Maine-Coon site Cartoonland autres sites à visiter nous écrire photos,tarifs

1- Bref historique et descriptif

2 - Les couleurs

3 - qu'est ce qu'un chat de race ? les papiers ?
4 - le standard officiel du LOOF

5 - la santé le test ADN d'une des formes de CMH

6 - castration précoce

GENERALITES
Les problèmes :
les précautions

N° 1 des causes de décès, les accidents :

- le chat se fait renverser par une voiture

- chute depuis un étage

- les sorties doivent se faire sous surveillance et tout chat entier doit être tenu enfermé (l'appel de la nature, surtout dès le mois de février est irrésistible). Pour celui qui a la chance de pouvoir sortir, la nourriture ne sera distribuée que le soir à son retour, la faim le fera rentrer

- un chaton peut être distrait par n'importe quel insecte volant et perdre l'équilibre, mettez un filet de protection à votre balcon ou à votre fenêtre

les infections bactériennes :

- pneumonies

- infections urinaires qui remontent jusqu'aux reins elles peuvent endommager les reins d'une manière irréversible

- la diarrhée. La déshydratation consécutive à une diarrhée liquide peut être fatale

- c'est en été que la pneumonie guette : le système de régulation de la température chez le chat n'est pas aussi efficace que celui du chien

- pour les trajets en voiture par temps chaud, prévoir une serviette humide à mettre dans sa boîte de transport

- reconnaître la difficulté respiratoire : le chat respire "avec le ventre", un traitement vétérinaire immédiat le sauvera

- une fièvre importante doit immédiatement être traitée par le vétérinaire (au delà de 39°5, jusqu'à 39°2 ce n'est pas de la fièvre)

- deshydratation (les yeux paraissent enfoncés, pincez la peau du cou, si elle ne revient pas vite en place le chat est deshydraté) : en attendant d'avoir le bon produit, mélanger un peu de miel à de l'eau minérale + un peu de sel + smecta et faites lui avaler avec une seringue (sans aiguille) toutes les demi-heures 5 millilitres

 

les reins

organe fragile chez le félin en général

l'insuffisance rénale est fréquente chez les chats de plus de 10 ans, toutefois, des cas chez des jeunes de 5/6 ans suscitent des interrogations (hors PKD)

C'est un sujet qui mériterait d'être étudié, une thèse vétérinaire serait la bienvenue. Il y a des questions sans réponse sur une éventuelle prédisposition du maine-coon à une insuffisance rénale. De l'avis d'un praticien qui a contrôlé échographiquement des centaines de maine coon en Ile de France, les problèmes rénaux rencontrés ne seraient pas apparentés à la PKD.

Quelques sites qui traitent de l'insuffisance rénale : http://www.aniwa.com/fr/general/Grand_Public/liste/100087/_1/index.htm

http://www.wanimo.com/

http://www.e-sante.fr/fr/magazine_sante/veterinaire/insuffisance_renale_feline-8141-410-art.htm

http://www.animal-services.com/sites/Article_irc.php

http://www.chatsdumonde.com/index9.html

les cancers

peut-être la deuxième cause de mortalité

- ils sont imprévisibles, ils nous laissent démunis et nous mettent en colère

Ils ne devraient en principe que toucher nos vieux chats, mais c'est loin d'être toujours le cas

les virus mortels :

- le typhus -rare car le vaccin est efficace

- FeLV leucose, vaccin à faire

- FIV Immunodéficience féline, pas de vaccin

- PIF péritonite infectieuse féline, pas de vaccin en France, mais chez les voisins en Belgique, Suisse, Allemagne

 

la vaccination est la meilleure prévention.

Le vaccin leucose étant fatigant pour un chaton (il doit déjà supporter en trois mois sevrage, tatouage, vaccins de base, changement de domicile) , nous conseillons d'attendre qu'il ait pris ses marques chez son nouveau propriétaire. Dans l'attente, il ne doit pas sortir, le vaccin est facultatif pour le chat qui ne sort pas et ne rencontre pas d'inconnus

.- leucose et fiv sont le lot des chats errants et n'a pas cours dans les élevages qui tiennent leurs chats enfermés

- la conduite en élevage : Tout nouveau doit subir une quarantaine, les tests ne sont valables que le jour où ils sont faits et ne peuvent tenir compte d'une incubation récente. Si les test ont été faits le jour de l'acquisition, ils doivent être refaits 10 jours après.

- les tests PCR recherchent directement l'ADN du virus et sont donc de ce fait fiables en comparaison à ceux qui cherchent des anticorps dans le sang

- un élevage qui tient à rester indemne, refuse les contacts extérieurs par des saillies

- la pif n'est pas détectable hors autopsie, il semble que les éleveurs ayant vacciné pendant plusieurs années leur effectif, ne trouvent pas trace de coronavirus. La meilleure prévention est l'absence de sur-effectif dans un endroit confiné, la mutation d'un coronavirus banal étant favorisée par la promiscuité.

LE CORYZA est un terme qui regroupe 3  maladies

les virus peuvent devenir chroniques malgré une bonne vaccination -

- l'herpès virose

- la calicivirose

- la chlamydiose (bactérie Chlamydophila psittaci)

les trois peuvent se combiner ou un seul se manifester.

L' herpès virus - est très très contagieux (une journée en expo par exemple, sans contact, simplement en respirant l'air ambiant), mais bien traité il est sans conséquence, (sauf chez les très jeunes chatons qui ne peuvent plus têter) : antibiotique bien ciblé + mettre le chat dans un local surchauffé à 38 ° pendant 3 jours, le virus est tué comme pour celui de la grippe chez l'humain. Cela commence bien souvent par des yeux gonflés, des éternuements et une grosse fièvre - genre grippe.

- la calicivirose est assez sournoise car elle se limite le plus souvent à une gingivite qui ne se voit pas sur le chaton mais uniquement chez le jeune adulte. Le calicivirus est un virus qui mute, les souches n'ont pas la même agressivité. Selon la souche, elle provoque une très grosse fièvre et des boiteries, on la soupçonne aussi de provoquer des diarrhées. Si une maman est contaminée lors de la gestation ou lors de l'allaitement, ses chatons risquent une pneumonie mortelle et foudroyante (48 heures),

- il existe deux vaccins, l'un synthétique, l'autre par virus inactivé, le second pourrait être plus efficace mais il laisse des traces -détectées par une PCR - dans l'organisme. Le vaccin synthétique n'étant plus adapté aux souches actuelles, les vétérinaires voient de plus en plus de cas et ils n'ont pas la parade.

Un nouveau vaccin synthetique (ou génie génétique) est sorti en juillet 2005, l'avenir nous dira son efficacité pour les chatons qui n'auront pas été infectés par leur mère. Le problème reste entier pour ceux qui sont chroniques et qui ont reçu des vaccins inefficaces pendant des années.

Le vaccin nasal n'est pas autorisé en France, il est utilisé aux USA, par l'éleveur lui même, périodiquement sur les chatons dès l'âge de 4 semaines et la mère. Cela permet d'attendre l'âge de 7 ou 9 semaines le vaccin par injection.

les maladies génétiques : deux maladies sont répertoriées chez le maine-coon :

la CMH et la dysplasie de la hanche

il peut y en avoir d'autres, comme dans toute espèce animale, mais seules celles-ci sont déclarées par les vétérinaires comme génétiquement étendues à la race.

Nota : Le coeur est un point faible dans la race féline en général, le maine-coon n'a pas le pas le triste privilège de la CMH, pas plus que le persan n'a le triste privilège de la PKD (polykystes des reins). Quand on cherche des tares, on en trouve. Les américains savent faire. Quand on ne cherche rien, il est facile de penser que tout va bien. Le Maine-Coon a été passé à la loupe. Ce n'est pas le cas de beaucoup d'autres races.

la C.M. H (HCM en anglais) Cardio Myopathie Hypertrophique forme précise de l'une des 4 affections cardiomyopathiques.

à lire pour mieux comprendre :http://www.bushmillcastle.net/amberger.htm

autres insuffisances cardiaques, dont la transmission génétique n'est pas reconnue chez le maine-coon :

- cardiomyopathie restrictive (CMR), elle est l'inverse d'une hypertrophique(CMH)

- cardiomyopathie dilatée primitive (CMD)

Origines : antécédents personnels : infectieux, dysimmunitaires , inflammatoires, elles peuvent être consécutives à une infection par des entérovirus et le FIV, antécédents familiaux : cardiopathie dilatée , antécédent de mort subite, antécédent d'infections neuro musculaires

Les parois du coeur grossissent, le muscle s'épuise, les cavités laissent de moins en moins de la place à la circulation du sang. Un traitement peut atténuer les effets et prolonger la vie. La CMH est détectable par échographie, en principe pas avant l'âge de deux ans dans sa forme progressive lente, mais l'apparition peut être rapide avant l'âge d'un an, voire dès 6 mois, notamment chez le mâle.

Un recul sur ses reproducteurs et leur vieillissement est le plus sûr moyen de contrôle de la situation, avec bien entendu une échographie annuelle de contrôle entre un et 5 ans. Passé cet âge, d'autres facteurs peuvent intervenir et fausser l'analyse. Une échographie ne constitue toutefois pas une garantie puisque le défaut génétique étant à expression variable, tous les cas de figures peuvent être envisagés, le plus ennuyeux étant la reproduction avec un sujet qui ne s'avèrera que très tard atteint.

nouveau : mars 2006 -En France, chez Antagène, un test génétique au service des éleveurs ( test utilisé en janvier aux US et en février en Allemagne par Laboklin). Lire ces articles :

http://www.pawpeds.com/healthprogrammes/hcmdnatest_fr.html

http://www.pawpeds.com/pawacademy/health/mybpc3/index_fr.html

"Concernant les chats qui ont été testés génétiquement et reconnus positifs, mais qui ne montrent aucun signe de modification du muscle cardiaque aux examens par ultrasons, nous recommandons d'attendre, à la fois pour la reproduction et la stérilisation, jusqu'à ce que nous en sachions davantage. Dans les cas où un chat positif au test ADN a une descendance, nous recommandons de tester génétiquement sa progéniture."

Il est trop tôt pour estimer l'ampleur de cette découverte d'autant que nous manquons de recul et de statistiques, preuve en est : cet étalon testé homozygote aux USA qui vit toujours à l'âge de 11ans avec une atteinte modérée détectée à 9 ans et demi http://www.rumfordmainecoons.com/males.html (à noter que ce chat avait été échographié négatif pendant 5 années consécutives)

A lire (en anglais) la recommandation du Pr Meurs - pour tous les cas de figure http://www.rumfordmainecoons.com/Willy.pdf

en gros cela signifie : qu'un négatif peut développer une HCM (parce que la mutation découverte n'est qu'une parmi d'autres) et qu'un positif peut développer une forme très légère, vivre normalement et mourir de toute autre chose. Les échographies de contrôle doivent continuer comme par le passé, le test n'étant qu'un +.

note JUIN 2009 - trois ans de recul depuis le test ADN - un certain septicisme perdure sur la capacité prédictive du test , une étude faite par la division cardio de l'Université de Munich sur 83 Maine Coon + 68 chats de races différentes, âgés de plus de 2 ans démontre qu'il n'y a aucune corrélation entre le test et l'état du coeur. Si l'étude pouvait être étendue aux chats plus âgés, nous en aurions le "le coeur net"...

Réflexion personnelle : considérant que des chats clonés (même patrimoine génétique) évoluent différemment - voir sur Google les articles sur l'épigénétisme, plusieurs émissions télévisées (France 5 ?) l'environnement (au sens large) n'est-il pas prioritaire sur les tests ADN actuels ?

 

 

la dysplasie de la hanche

 

PREVENTION

. la dysplasie de la hanche est aggravée par le surpoids et des ligaments trop souples avec par conséquence des rotules mal placées.http://www.winnfelinehealth.org/reports/hip-dysplasia.html

La majorité des maine-coons a des hanches de qualité médiocre, il est donc impératif de radiographier tous les reproducteurs pour ne pas marier des sujets critiques entre-eux.

Elle atteint principalement les chats qui se développent très vite, une croissance lente est de bon augure. Les sujets légers en sont rarement atteints.

A savoir, comme chez le chien, les lois génétiques ne sont pas facilement maitrisables : deux parents aux hanches excellentes peuvent engendrer dans une même portée : un chaton dysplasique, un chaton aux hanches moyennes, un chaton avec de très bonnes hanches.

La thérapeutique est chirurgicale elle consiste selon l'analyse du chirugien :

- soit à enlever les têtes de fémur et le problème est définitivement résolu, le chat retrouve sa mobilité après cicatrisation

- soit à retendre les ligaments des rotules et/ou remettre la ou les rotules en place

PREVENTION : éviter la surcharge pondérale lors de la croissance. Il y a une période de croissance particulièrement délicate : entre 5 et 9 mois. Voici les conseils d'un vétérinaire - ostéopathe : faire deux cures de 6 semaines d'ostéocynésine : la première à l'âge de 4 mois, la deuxième à l'âge de 7 mois + des oligo élements qui vont durcir les ligaments trop souples    lundi - cuivre, mardi : manganèse, mercredi fluor, jeudi - cuivre, vendredi manganèse, samedi fluor, dimanche RIEN - ces oligo éléments existent sous plusieurs formes : oligostim, granions/granules, oligosol (par 1/2 ampoule)

la mort subite du jeune chat

n'est pas répertoriée comme maladie génétique et elle n'est pas réservée au maine-coon

le chat fait un bond spectaculaire, se plaint et tombe mort

l'autopsie ne montre en principe rien. Il est possible de penser qu'il s'agit d'un anévrisme : hémorragie cérébrale, aortique coeur ? Ou peut être aussi une CMH peu évidente sur un animal mort.

Il faudrait sans doute faire une autopsie plus poussée : découpe fine du coeur, analyse du tissu et/ou découpe la boite cranienne, pour avoir un diagnostic sûr.

 

retour à la page 1 - bref historique et descriptif
retour à la page 2 - les couleurs
page 3 - chat de race ?
page 4 - le standard
page 6 - castration précoce
retour page accueil du maine coon

 

© Copyright Cartoonland - éleveur Maine-Coon depuis 1990

[]